Le manipulateur et la radioprotection en Neuroradiologie interventionnelle


Résumé

La radiologie interventionnelle a fait son apparition dans les années soixante pour le traitement de pathologies cardio-vasculaires. Cette technique s’est depuis considérablement développée et est aujourd’hui également utilisée dans d’autres domaines, tels que la neurologie. Le bénéfice réel pour les patients de ces pratiques justifie leur développement.

La radiologie interventionnelle est un domaine où la notion de radioprotection du patient reste primordiale. En effet la complexité de ces actes et la durée d’utilisation des rayonnements nécessaire peuvent entraîner des expositions importantes aux patients.

Certains services ont remarqué des cas de patients présentant des effets secondaires suite à une irradiation en radiologie interventionnelle tel que le CHU de Strasbourg, ce qui a conduit l’IRSN à émettre des recommandations à chaque centres. En réponse à ces recommandations certains centres comme ceux de Grenoble et Montpellier ont mis en place une procédure de suivi du patient en fonction de la dose reçue pour un examen.

Nous avons choisis ce sujet car nous pensons que la radioprotection est une des choses les plus importantes en radiologie. Nous avons voulus mettre en évidence le rôle du manipulateur dans le suivi des patients ayant un examen irradiant. Nous avons donc tenté de répondre à la question suivante : Jusqu’où peut aller le rôle du manipulateur dans le suivi et la radioprotection du patient ayant un examen irradiant en neuro-angiographie ?

Afin de répondre à cette question nous avons interrogé et comparé la mise en place ou l’absence de mise en place du suivi du patient en neuroradiologie interventionnelle dans différents centres tels que les CHU de Montpellier et Grenoble. Ce suivi consiste à vérifier la présence ou non d’effet secondaires sur le patient mais surtout à apporter un maximum d’explications aux patients afin qu’ils ne vivent pas des effets secondaires pouvant être bénins comme un traumatisme.

Nous avons ainsi déterminé comment les manipulateurs voient leur rôle dans la radioprotection du patient et comment ils peuvent s’investir au mieux pour un suivi du patient. Nous avons pu établir ainsi une aide à la mise en place de cette procédure en réalisant une fiche récapitulant les points essentiels à aborder lors de ces consultations de suivi.